Awale Gameboard

attributed to the Master Sculptor Zlan, aka Sra

  • Liberia
  • Ca. early 20th century
  • Wood
  • H. 98 cm
  • Provenance :

• Collected by Hayden et Odette Walling between 1952 and 1954
• Transmitted by descent
• Private French collection

  • Reference :

Eberhard Fischer and Hans Himmelheber, Die Kunst der Dan, Rietberg Museum, Zurich 1976

• Metropolitan Museum New York, inv. 1979.206.254 for a spoon, inv. 1978.412.499 for a famous statue from the collection of Nelson Rockefeller

  • Publication :

GRUSENMEYER Karim & Isabelle, WOLINER Damien, A World of Sculptures, Brussels, 2016, n°51, p141

L’importance de Sra dans l’art des Dan est considérable tant par l’originalité et la beauté de ses œuvres que par son influence sur ses nombreux élèves et sur les sculpteurs des générations suivantes. Cependant, comme l’atteste Hans Himmelheber lui-même, aucun artiste ne parvint à créer des œuvres aussi originales et belles que Sra renforçant ainsi son mythe.

Ce jeu d’Awalé comprend douze cases dont l’une des extrémités se termine par une tête humaine et l’autre par une tête de bélier. Il n’existe à ce jour, aucun autre exemplaire connu d’Awalé sculpté par Sra et encore moins représentant à la fois une tête humaine et une tête de bélier.

Stylistiquement, la tête et le visage de cet Awalé sont très proches de ceux de la statue Dan de la mère à l’enfant réalisée par Sra vers 1925.1 On retrouve des scarifications en arc de cercle à l’arrière du cou et sur le front, un cou annelé et une coiffure à deux coques. Le traitement des oreilles est en forme de « C » avec des tragus stylisés. Il subsiste sur la tête de vieux clous et des trous attestant d’anciennes nattes en fibres aujourd’hui disparues.

La tête de bélier est quant à elle traitée de façon classique, et possède des cornes stylisées.
Les importantes usures dues aux frottements répétés des graines confirment sa longue utilisation.

1 La Statue Dan de la Mère à l’enfant a été montrée dès 1931 à l’exposition coloniale de Paris et plus récemment à l’exposition « Les Maîtres de la sculpture, Côte d’Ivoire » au Quai Branly en 2015.

Photo credit : Studio Asselberghs – Frédéric Dehaen