Les religions dominantes du royaume Gupta sont le brahmanisme et l’hindouisme mais c’est pourtant le bouddhisme religion dont l’essor prend fin en Inde sous cette même dynastie qui a donné naissance à l’art le plus remarquable, notamment à travers sa statuaire en pierre issue des ateliers de Mathura et de Sarnath.

Notre effigie de Bouddha est représentée debout, le corps est gracile, élégant, recouvert d’un fin vêtement laissant deviner les courbes du corps qui semble s’animer d’un frémissement de vie.

Cette sculpture est un exemple même de l’image transcendante et hiératique propre à la période Gupta. A l’origine, cette effigie devait posséder en arrière- plan une grande nimbe l’entourant dans son ensemble. Il est intéressant de noter que la tradition s’est écartée de la vision humaniste développée durant la période Gandhara pour donner une image de Bouddha plus religieuse, privilégiant le dépouillement plutôt que les effets de style.

Rare Torso of Buddha

  • Northern India, Uttar Pradesh, Sarnath School
  • Gupta Period, 5th- 6th century
  • Sandstone
  • L. 75 cm
  • Provenance :

• Zen Oriental Art Gallery, Brussels

• Notary Eric Van Den Berghe, acquired from the above (cfr. certificate dated 21 March 2000)

Photo credit : Studio Asselberghs – Frédéric Dehaen

Les religions dominantes du royaume Gupta sont le brahmanisme et l’hindouisme mais c’est pourtant le bouddhisme religion dont l’essor prend fin en Inde sous cette même dynastie qui a donné naissance à l’art le plus remarquable, notamment à travers sa statuaire en pierre issue des ateliers de Mathura et de Sarnath.

Notre effigie de Bouddha est représentée debout, le corps est gracile, élégant, recouvert d’un fin vêtement laissant deviner les courbes du corps qui semble s’animer d’un frémissement de vie.

Cette sculpture est un exemple même de l’image transcendante et hiératique propre à la période Gupta. A l’origine, cette effigie devait posséder en arrière- plan une grande nimbe l’entourant dans son ensemble. Il est intéressant de noter que la tradition s’est écartée de la vision humaniste développée durant la période Gandhara pour donner une image de Bouddha plus religieuse, privilégiant le dépouillement plutôt que les effets de style.