En effet, les rites funéraires romains étaient dictés par l’appartenance à une classe sociale. L’élite se faisait principalement incinérer, tandis que les personnes de condition plus modeste étaient inhumées. Réservées aux personnes fortunées, les urnes cinéraires étaient réalisées en diverses matières comme le métal, terre cuite ou marbre. La grande qualité du marbre à grain fin et d’un blanc très pur semble provenir des îles des Cyclades, marbre réputé pour sa grande qualité.

Ces deux urnes légèrement différentes mais de dimensions et de décorations identiques ont été réunies il y a très longtemps comme en témoigne leur profonde patine caractéristique des oeuvres étant depuis longtemps en main privée.

Two Roman Funerary Urns

  • Italy
  • Ca. 1st - 2nd century
  • Marble
  • H. 34,4 cm each
  • Provenance :

Gérard Wahl-dit-Boyer (1944-2014), before 1990

  • Publications :

• GRUSENMEYER Karim & Isabelle, WOLINER Damien, A World of Sculptures, Brussels, 2016, n°4, p125

En effet, les rites funéraires romains étaient dictés par l’appartenance à une classe sociale. L’élite se faisait principalement incinérer, tandis que les personnes de condition plus modeste étaient inhumées. Réservées aux personnes fortunées, les urnes cinéraires étaient réalisées en diverses matières comme le métal, terre cuite ou marbre. La grande qualité du marbre à grain fin et d’un blanc très pur semble provenir des îles des Cyclades, marbre réputé pour sa grande qualité.

Ces deux urnes légèrement différentes mais de dimensions et de décorations identiques ont été réunies il y a très longtemps comme en témoigne leur profonde patine caractéristique des oeuvres étant depuis longtemps en main privée.

Photo credit : Studio Asselberghs – Frédéric Dehaen